Pour vos vacances et vos séjours touristiques en France, soyez les biens venus en Bourgogne


Circuits touristiques en Bourgogne

Le gîte d'Ancy à Ancy-le-Franc & la loge du Huchier à Nuits ,hébergement touristique vous proposent de découvrir



Un tour en Tonnerrois
          
Ce circuit est l' un des plus proches d'Ancy le Franc . Pour débuter, nous vous proposons de vous rendre à Tanlay, là, un magnifique château vous y attend. Dans les communs se trouve le centre d'art contemporain qui présente chaque saison de remarquables expositions. Dans le parc, une partie est ouverte aux visiteurs et l'autre au golfeur. A Quincy l'enthousiasme des guides vous fera revivre une ancienne abbaye cistercienne.Puis à Tonnerre où après l'incontournable hôtel-Dieu et la fausse Dionne, s'impose une visite de la ville et de ses vieux quartiers. A Épineuil,village natal d'Alfred Grévin,prévoyez une dégustation dans une cave après une randonnée dans le vignoble.Pour votre retour nous vous invitons à le faire par Yrouerre ou l'Orangerie mérite bien un détour.

Automobile ou train TER au départ de la gare de Nuits-sous-Ravière à vous de choisir !

Si vous préférez le train
De la gare de Nuits -sous-Ravières à la gare de Tonnerre , en T.E.R + vélo   télécharger les horaires  ligne 01 Dijon- Laroche-Paris

D’Ancy-le-Franc pour rejoindre la gare de Nuits -sous-Ravières (10 minutes en voiture) le service "Mobigo" taxi-T.E.R. est  utilisable sur simple appel téléphonique  au  03 80 11 29 29
le site internet : http://www.ter-sncf.com/Regions/bourgogne

A vélo en  empruntant la véloroute canal de Bourgogne ! et si le parcours vous parait trop long mixé-le avec le TER+vélo des gare de Nuits-sous-Ravières et de Tonnerre

La Véloroute aménagée sur le chemin de halage du canal de Bourgogne avec ses faibles dénivelées, elle est un excellent moyen pour se balader en douceur
 


Circuits touristiques en Bourgogne

carte touristique de Tonnerre et du Tonnerrois

C)  Tanlay
château de Tanlay

Le château de Tanlay, au milieu de son très beau parc, est une des plus délicieuses demeures Renaissance qui soient. Construit dans la deuxième moitié du XVIe siècle et au début du XVIIe sur les soubassements d'une forteresse médiévale, il en conserve le plan avec les tours d'angle et l'environnement de douves.

Demeure de la famille de l’Amiral de Coligny, pendant les guerres de religion ,de nombreuses salles intéressantes par leur architecture, leur décoration et leur mobilier sont ouvertes à la visite comme la galerie en trompe-l'œil et la tour de la Ligue pour les fresques.

 Château de Tanlay 

Le Château de Tanlay propose une Visite guidée de ses intérieures, riches en mobilier et en décoration  murale. La visite extérieure vous fait découvrir les communs du château , ses douves, le nymphée, son canal, et son parc remarquables.

http://www.chateaudetanlay.fr/


Centre d'art contemporain
 
Dans les communs du château de Tanlay, le Centre d'art contemporain de Tanlay présente chaque saison de remarquables expositions.

 
Golf de Tanlay

situé dans le parc du château .Green Fee ouvert tous les jours
Affilié à la fédération française de Golf

http://www.golfdetanlay.fr/


 D) Abbaye cistercienne de Quincy

À Quincy, une abbaye cistercienne y fut fondée en 1133 près de la source Saint-Gauthier. Les restes des anciens bâtiments monastiques, la source, un vieux moulin alimenté par un étang constituent un ensemble plein de charme.
 
E)  Tonnerre

Petite ville de Bourgogne où naquit EON DE BEAUMONT, mystérieux chevalier (e) Tonnerrois (e) et espion favori de Louis XV, possède en plus de ses deux sites vedettes que sont l'hôtel-Dieu et la fosse Dionne des lieux cachés, mystérieux et séduisants que seule la visite de la ville peut vous faire découvrir.
Visite guidée et guide touristique de la ville , à l'office de tourisme

L'hôtel-Dieu

L’Hôtel-Dieu est l’un des plus anciens et des plus vastes ensembles hospitaliers de la France médiévale. Fondé en 1293 par Marguerite de Bourgogne, comtesse de Tonnerre, veuve de Charles, duc d'Anjou, roi de Naples et de Jérusalem et frère de Saint-Louis.
"Ayant compassion des pauvres de Jésus-Christ et voulant obéir à la sainte Évangile de dieu... nous fondons un Hôpital ou maison Dieu..." Tel est l'engagement de Marguerite de Bourgogne.Comme tous les grands hôpitaux du XIIIe siècle,l'hôtel Dieu est le lieu ou s'exerce la guérison du corps et de l'âme.
Le plus beau témoin que la France possède de l'architecture hospitalière du Moyen âge , d'une architecture audacieuse et gigantesque. La nef principale longue de 90 mètres et de plus de 18m de large pour une hauteur de 26,5m. regroupe l'ancienne salle des malades et la chapelle. Dix-huit fenêtres latérales éclairent cet impressionnant volume qui est coiffé d'une admirable voûte lambrissée.

Hôtel Dieu de Tonnerre en Bourgogne

L’Hôtel-Dieu abrite de nombreux trésors, dont une statue polychrome “la Vierge dorée, ou la Vierge au Buisson ardent” commandée par  Marguerite de Bourgogne et réalisée de son vivant , la Mise au tombeau , sculpté dans le marbre au XVe siècle par deux élèves de Claus Sluter et le mausolée du Marquis de Louvois. Vous pourrez aussi admirer un gnomon, les caractéristiques graphiques permettent de lire l’orientation de la méridienne, le temps vrai, le temps moyen, les saisons, les mois de l’année, les solstices, les équinoxes et la position des signes astrologiques.

Visites et horaires d'ouverture renseignement à l'office de tourisme

 http://www.tourisme-tonnerre.fr

Musée Marguerite de Bourgogne

Ce musée hospitalier est installé dans un bâtiment du XVIIIe siècle attenant à la grande salle des malades de l'hôtel-Dieu,des pièces ont été aménagées pour présenter les cuisines de l'ancien hôpital,un bloc opératoire du début du siècle et une chambre de malade du milieu du XIXe siècle.
Visites et horaires d'ouverture renseignement à l'office de tourisme

Petite Venise
C'est un ancien bief de l'Armançon qui alimentait des moulins.

 
La fosse Dionne

Fons Divna (fontaine divine),lieu de culte celte. Source du diable, elle est le refuge du serpent basilic,dragon terrifiant, monstre à tête de bélier au corps épineux avec une queue de serpent et conjuré par St-Jean de vers 445 avant de s'en aller fonder la communauté de Réome près de Montbard. Elle est transformée en lavoir en 1758 par Louis d'Eon, père du célèbre chevalier.
Cette source vauclusienne où l'on ne voit que la surface d'un bleu étrangement ou d'un vert inquiétant selon les saisons est un véritable casse-tête pour les géologues et les spéléologues. Le circuit très complexe des exsurgence et résurgences ne permet pas de connaître réellement son origine. Les essais de coloration, plusieurs fois effectuées n'ont donné aucun résultat probant. A ce jour la fosse Dionne a été explorée jusqu'à 360 mètres de son entrée et 61 mètres de profondeur. Elle est interdite à la plongée depuis la dramatique descente de 1996

quartier saint-Pierre la fausse Dionne 


L'église St-Pierre

Cette église campée sur un éperon rocheux dominant Tonnerre est d'architecture composite, elle épouse un plan original dû à ses remaniements et à sa situation dans l'appareil défensif de la ville. De ses origines romanes ne subsistent qu'un portail. La tour carrée , surmontée d'un lanternon octogonal.
Élément incontournable du patrimoine du Tonnerrois, l’église date du XIIIe siècle,elle connaît depuis plusieurs années un vaste programme de rénovation, notamment au niveau de sa toiture et de ses vitraux.
À l’origine de cette église, il y avait une chapelle romane qui fut détruite en 1288 pour l’édification de nouvelles fortifications afin de protéger la ville. À la fin du XVe siècle, la tour occidentale de l’église est construite, culminant à 230 m elle permet d’y loger un guetteur. En 1556, l’incendie qui éclata dans Tonnerre toucha également l’église ; celle-ci a dû être en partie reconstruite. Entre la fin du XVIe et le milieu du XVIIe siècle, l’église a de nouveau été fortement remaniée avec à nouveau d’importantes campagnes de travaux, mise en œuvre de la voute, construction de chapelles, ornement d’une façade Renaissance… Saint-Pierre est restée ainsi durant presque toute son histoire une église en construction.

 

La montée du Grippeau

Ce raidillon au milieu de jardins en terrasses fut aménagé en 1798 le long de l'une des murailles de l'enceinte de la ville. Il permet d'accéder à l'église St-Pierre ou de descendre vers l’église Notre-Dame.


L'église Notre-Dame

Elle est aujourd'hui la principale paroisse Tonnerroise. Edifiée au XIIe siècle,cette ancienne chapelle a été remaniée à plusieurs reprises. Le grand portail date de 1536, le petit de 1545 et la tour entre 1620 et 1628. A l'intérieur, remarquable chapelle du Sacré-Coeur dédiée à St-Roch, elle date de la renaissance.

L'Hôtel d'Uzès

Cet édifice paré d'une riche décoration renaissance doit son nom à Louise de Clermont, comtesse de Tonnerre, qui épousa en seconde noce Antoine de Crussol, duc d'Uzès. C'est dans cette demeure que naquit le célèbre chevalier d'Eon en 1728.

Le musée du Chevalier d'Éon

 le musée du Chevalier d'Éon situé rue du Pont, à Tonnerre, dans l'hôtel particulier où le chevalier a passé quelques années de sa vie. Le musée retrace l'histoire du ministre secret de Louis XV.

Le vignoble Tonnerrois

La culture de la vigne dans le Tonnerrois remonte au Xe siècle. Ravagé par le phylloxéra au début du XXe siècle, c'est aujourd'hui le renouveau de ce vignoble. Au XIXe siècle il fournissait à Paris la plupart de ses vins fins . Henri IV et Louis XIV avaient une prédilection particulière pour ces vins. Sous Louis XV le Chevalier d'Eon, célèbre agent du roi, contribua à faire connaître le « TONNERRE » et l'EPINEUIL dans toutes les capitales d'Europe.


F)  Béru

Cet ancien village fortifié entoure un château qui fut partiellement détruit en 1640 . Ce château est toujours habité par la famille du comte de Béru (producteur de vins de Chablis). Les reconstructions successives datent de plusieurs époques et proposent différents styles. Un intéressant cadran solaire et lunaire est gravé sur la face extérieure d'un pavillon renaissance. L'ancienne chapelle du château date du Moyen-âge elle est actuellement l'église paroissiale.




http://www.chateaudeberu.com/fr/le_chateau/visites_guidees.html


G)  Yrouerre

L'orangerie d' Yrouerre,bâtie au XVIIIe siècle à côté du château, abritait des serres et des appartements de bain. Elle est sans conteste un bâtiment rare en Bourgogne avec ses flammes et son habillage ocré. Ce lieu admirablement restauré est ouvert à des expositions temporaires.



   1 d'Alésia
à la source de la  Seine
   2 Ancy-le-Franc
   circuits des lavoirs
   3 Auxerre
  et l'Auxerrois
    4 Avallon
vallée du Cousin et paysages du Morvan
   5 Beaune
Une Journée à Beaune
  6 Chablis
Circuit  du Chablisien
  7 Châtillon sur Seine
Châtillonnais porte de la  Champagne
  8 Dijon
Une journée à Dijon
  9 Montbard
et autour de Montbard
  10 Noyers
  Circuit médiéval
  11 Semur en Auxois Epoisses
  12 Sur la route de Guédelon
   13 Tonnerre

  
14 Troyes

   
15 Vézelay





15 CIRCUITS TOURISTIQUES


Alésia / Ancy-le-Franc / Auxerre / Avallon / Beaune / Chablis / Châtillon sur Seine / Dijon / Montbard / Noyers / Semur en Auxois /
Sur la route de Guédelon / Tonnerre / Troyes / Vézelay

retour carte des circuits



Retour Bienvenue en Bourgogne
les loisirs-plein air
Les incontournables
Châteaux et abbayes
véloroute canal de Bourgogne

Gîte  4 personnes  +  2

Gîte 2/4 personnes

La loge du Huchier