Pour vos vacances et vos séjours touristiques en France, soyez les biens venus dans nos gites en Bourgogne
Le tour de Bourgogne à vélo, empruntant les voies vertes et chemins de halage, mais aussi selon votre moyen de locomotion, voiture, train, vélo, marche, nous vous proposons des circuits touristiques adaptés, afin de découvrir dans les meilleures conditions notre coin de Bourgogne.

Le tour de Bourgogne à vélo

Véloroute du canal de Bourgogne de Nuits-sur-Armançon à Pouillenay



carte Google Maps
Le canal de Bourgogne à vélo

Nuits-sur-Armançon et sa gare TER (train + vélo) de Nuits-sous-Ravières est un point de départ et d’arrivée idéal pour les cyclistes, randonneurs et touristes. Situé au milieu du parcours dès 80 km de la véloroute entre Tonnerre et Venarey-les-Laumes cette situation privilégiée vous permet de partir à vélo ou par le train d’effectuer les visites ou randonnées que vous aurez choisies et revenir sans l’inquiétude à devoir présumer de ses forces

Parcours  Véloroute  Nuits à Montbard

CRY-SUR-ARMANCON:
Coin pique-nique.
Lavoir 1906, près du pont du XVIe siècle à douze arches
L'Eglise du XVIIIe siècle et le mobilier classé à l'inventaire des Monuments historiques ont été restaurés et méritent une visite, l'église est ouverte tous les jours. La crypte du Xième siècle peut-être visitée sur demande.
Quelques maisons anciennes, dont une est à colombages.

Un second lavoir sur la D5 au-delà du canal, en direction d'Asnières-en-Montagne , au bord de l'étang d'Arlot.


château de rochefort

Parcours  de Cry à Asnières-en-Montagne

Ce château est pour beaucoup le symbole d'un passé lointain. Les affres du temps ne l'ont pas épargné. Depuis plus de deux siècles, il survit sans toitures et sans planchers, mais il demeure un site incontournable.

Parcours  Véloroute  Nuits à Montbard

PERRIGNY-SUR-ARMANCON : à droite, chemin sortant de la véloroute au niveau de l’écluse du canal de Bourgogne

Le lavoir: peu avant l'écluse, on trouvera le plus ancien lavoir du canton (fin XVIIIe) ;  sur les moellons de la façade, on peut y voir les marques des tailleurs de pierre.
Coin pique-nique.

Eglise avec statue de St-Martin en façade date du XVIIIe siècle. A noter: les retables à colonnes corinthiennes à panneaux peints et la grille du choeur du XIXe siècle.
Pigeonnier de l'ancien presbytère.

Promenade au fil de l'eau: Ce sentier propose une promenade au fil de l'eau à la découverte de la flore et de la faune des prairies et des bocages de Perrigny-sur-Armançon.
L'objectif de l'aménagement de ces sentiers est bien évidemment de préserver le milieu naturel, mais aussi de permettre aux habitants et aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir les richesses du patrimoine naturel bourguignon


AISY-SUR-ARMANCON:
Eglise Saint-Germain entièrement voûtée d'origine elle est du XIIIe siècle.
Ancien four à pain
Lavoir, édifié en 1825 sur la D957, à l'entrée du village, après la source de Champeau, présente une belle façade à sept arcades.
Belle passerelle piétonne en pierre enjambant la rivière


ROUGEMONT: dominant le canal de Bourgogne

A deux pas d'Aisy-sur-Armançon, accroché sur sa hauteur dominant la vallée de l’Armançon, le village invite les amoureux des vieilles pierres à flâner dans ses ruelles bordées de demeures des XIIIe et XIVe siècles. L'église, vestige de l’ancienne et opulente abbaye bénédictine royale Notre-Dame fondée au XIe siècle.
En empruntant le chemin dit "de la tour", menant de Rougemont à Buffon celui-ci conduit à ce qui reste d'une tour des IXe-Xe siècles , donjon roman de l'ancien château fort, qui surplombe la vallée de l'Armançon et le canal de Bourgogne. En 1411, suite à un différend avec le duc de Bourgogne , le comte de Tonnerre occupe Rougemont. Le château est assiégé par les hommes et l’artillerie Bourguignone, un boulet de la grosse bombarde venue de Dôle renverse un pan de mur, le château tombera au bout de 10 jours siège.


BUFFON:

La grande forge de Buffon (placé sur la véloroute du canal de Bourgogne)

Georges Louis Leclerc de Buffon est né à Montbard en 1707, il est surtout connu pour sa monumentale "Histoire naturelle" mais il fut aussi entrepreneur et un homme d’affaires

En 1768, après des expériences menées aux forges d'Aisy, alors qu'il est âgé de 60 ans, il fit bâtir cette grande forge qui est un rare exemple d’établissement industriel de la fin du XVIIIe siècle, remarquable tant par son aspect technique (forge, roue à aubes, martinets, etc.) que par la qualité de son architecture (ateliers, maison de l’intendant, logements des ouvriers)

La force hydraulique apportée par une dérivation de l'Armançon creusée à bras d'homme et de femmes permettait de faire fonctionner les soufflets (reconstitués) pour le haut fourneau, les marteaux pour l'Affinerie (transformation de la fonte en fer), la Fenderie pour la finition des Fers et enfin les patouillets (lavoirs à minerai)
De l'escalier majestueux aux ferronneries sobres, mais recherchées, on peut penser à un théâtre, invitant les visiteurs à assister de ses balcons à la coulée de fonte.



Les bâtiments d'habitation du personnel, ainsi que la demeure du maître, des régisseurs et les remises et magasins de fer sont tous bâtis à 6 mètres au-dessus de la rivière, les plus importantes des crues ne les ont jamais affectés. Ils sont disposés autour d'une vaste cour rectangulaire de 100 m par 50 m où l'on pénètre par deux grilles monumentales. Ces grilles furent forgées sur place en 1768 et scellées sur deux grands piliers de pierre de taille assez remarquables.

-=o=-


Montbard avec sa gare TER (train + vélo)

MONT DES BARDES, en référence à la communauté des druides gaulois, ou MONTIS BARRI, mont qui barre la vallée de la Brenne... l'origine étymologique du nom de Montbard reste incertaine.
Dés l'antiquité, le site est occupé. Mais c'est au Moyen Age que Montbard se développe à l'ombre de son château fortifié, lieu de fréquents séjours des Ducs Valois de Bourgogne.
Montbard fut "dés le Xe siècle une Ville considérable, son château élevé sur la colline subsistait encore au XVIIIe siècle écrit Jean Nadault, "mémoires pour servir à l'histoire de Montbard".

En 1742, Georges-Louis Leclerc, qui n'est pas encore Comte de Buffon, annexe le château, le fait en partie démolir, ne conservant que deux tours et quelques murs, pour y établir des jardins. C'est dans un cabinet de travail aménagé dans ce parc que Buffon rédigea les volumes de sa monumentale "Histoire Naturelle".

Le parc Buffon

Aménagé par Buffon au XVIIIe siècle sur le site du château des ducs de Bourgogne, le parc est constitué de quatorze terrasses plantées de différentes essences, autour des remparts du château et des deux tours conservées par le naturaliste. Le cabinet de travail renferme le souvenir de l'auteur de la monumentale Histoire naturelle.

L'ensemble du parc, ses terrasses, bâtiments principaux et secondaires sont classés au titre des sites naturels et des Monuments Historiques

La Tour de I'Aubespin du Xllle-XlVe siècle

 Cette tour haute de 49 mètres elle offre un point de vue remarquable sur l'ensemble de la ville et des environs. L'une des quatre grandes salles abrite un petit musée d'archéologie, et illustre l'histoire du château de Montbard et de ses seigneurs, ainsi que celle du château voisin de Montfort... Plus haute tour du château, elle était le poste d'observation situé à l'intersection des vallées menant vers Paris, Dijon et Semur-en-Auxois.


 
La Tour Saint-Louis du XIIIe-XIVe siècle

Diminuée d'un étage par Buffon au XVIIIe siècle, elle a abrité son cabinet de travail d'été et sa bibliothèque. Elle est aujourd'hui le point d'accueil des visiteurs.

Musée Buffon :     Rue du Parc Buffon

Dédié à Buffon, le musée illustre la vie et l'oeuvre scientifique et littéraire de ce grand homme de savoir bourguignon. Le musée propose un parcours à travers l’histoire naturelle et la philosophie des Lumières.
Deux salles d’expositions temporaires proposent, en lien avec les collections du musée, une découverte de l’héritage contemporain de Buffon, mais également un espace de débat sur les questions environnementales actuelles.

-=o=-

Parcours  de Montbard à l'A-abbaye de Fontenay en partant de la véloroute du canal de Bourgogne à Montbard, jusqu'à l'abbaye de Fontenay



Carte Google MAPS

Marmagne:


Abbaye de Fontenay


   


 

Abbaye de Fontenay

Presque intacte depuis sa fondation par Saint-Bernard en 1118, elle est le plus fidèle exemple d'abbaye cistercienne rêvée par le grand réformateur de l'ordre bénédictin. Cité idéale isolée au milieu des bois, elle regroupe dans son enclos tout ce dont les moines avaient besoin pour les travaux de l'esprit et du corps. Autour du cloître d'une parfaite harmonie s'organisent l'église, vaste vaisseau de pierre, la salle capitulaire, surmontée du dortoir, le scriptorium, le chauffoir et la forge alimentée par une dérivation de la rivière, lieu de travail des frères convers. Complétant cette architecture romane, l'ancien palais abbatial du XVIIe s. et le jardin à la française ajoutent au charme de l'endroit. Le site est classé "Patrimoine mondial " depuis 1981.

 Suite...  
  ou    Retour carte Î


-=o=-







  Alésia




MuséoParc Alésia

Nous sommes en 52 avant J.-C, menacé presque partout en Gaule Jules César décide de battre en retraite après avoir été repoussé devant Gergovie, mais le général romain ne faiblit pas et le chef gaulois doit se replier sur Alésia. En quelques semaines, Jules César établit deux lignes fortifiées encerclant l'oppidum, les Gaulois sont défaits et Vercingétorix se rendra à César.

Au centre d'interprétation, c'est cette histoire qui vous est contée. En s’appuyant sur des objets antiques et utilisant des procédés multimédias des plus modernes, des décors grandioses, des reconstitutions en 3D, des projections sur écran géant , c’est une mise en scène qui vous fera mieux comprendre le siège et la bataille d’Alésia.

 Suite...  
  ou    retour carte Î


ALISE-SAINTE-REINE: de la véloroute du canal de Bourgogne au MuséoParc puis à Alise Sainte-Reine



carte Google MAPS

Plus connu sous le nom d'Alesia. Alésia est un lieu légendaire, porté par une tradition millénaire et matérialisé par les découvertes archéologiques. Peu de sites ont autant suscité d'études et de controverses érudites et passionnées. Le site symbolise le courage des insurgés gaulois menés par Vercingétorix face à Jules César en 52 av. J.-C. La seconde héroïne du lieu est Sainte Reine martyrisée au IIIe s. par le général romain Olibrius à qui elle s'était refusée.
La statue de Vercingétorix, dont Napoléon III a prêté ses traits, trône fièrement sur le mont Auxois.
Une table d'orientation permet de situer le paysage du siège d'Alesia

Fouilles d'AIesia: Rue de l'Hôpital

Du haut du belvédère, on découvre le paysage du siège d'Alésia et les vestiges de la cité gallo-romaine plantée au sommet du mont Auxois, avec des ruelles, des colonnades, un théâtre, un temple et un forum. Les maisons, vastes ou modestes, côtoient les ateliers de forgerons et de bronziers, témoignant de l'activité des Mandubiens qui occupèrent le site du 1er s. av.j-C. au IVe s. après j-C.
Parcours fléché avec notes explicatives. Visité libre de 1h Ouv. d'avril à octobre

Hôpital d'Alise-Sainte-Reine: Chemin des Bains

Il fut construit au XVIIe s. pour héberger les nombreux pèlerins malades venus solliciter une guérison auprès d’une source miraculeuse, celle-ci jaillissant à l'endroit du martyre de Sainte Reine. Dans la magnifique chapelle éclairée de vitraux se tient une exposition sur le culte de Sainte Reine dont la vie est détaillée en treize tableaux et sur la source guérisseuse. L'apothicairerie du XVIIe siècle est classée monument historique, superbement conservée, elle est accessible également à la visite. Visité guidée de 45 min. sur RV Ouv. du 1er juil. au 31 août.

Eglise paroissiale Saint-Léger: Rue du Palais

Datant des VIIIe - XIIe - XVè s., elle porte sur le mur extérieur gauche le buste d'un célébré enfant du pays, le chanoine Kir



BUSSY-LE-GRAND: 
Parcours de la véloroute du canal de Bourgogne au château de Bussy-Rabutin



Carte Google MAPS

Château de Bussy-Rabutin


 



Château de Bussy-Rabutin

Roger de Rabutin, noble turbulent de la cour du Roi - Soleil. Cousin de Madame de Sévigné, il passera ses années d'exil à décorer le Château familial. C'est à l'intérieur que le comte se livre à la fantaisie, traçant à l'aide de tableaux insérés dans de délicates boiseries, une fresque très caustique de son époque et de la cour de Versailles. C'est aussi de sa vie amoureuse et militaire qu’il s'agit. Rassemblant les portraits, accompagnés de devises de ses amies dont sa belle cousine, des grands hommes de guerre et de lui-même dans les différentes pièces et galeries. Le magnifique jardin à la Française, restauré dans son état du XVIIe siècle, montre des fontaines, des parterres cernés de buis, des cabinets de verdure, un labyrinthe et des bosquets délimités par des allées en étoile.Visite libre ou guidée de 45 min. 

 Suite...  
  ou   retour carte Î

Eglise de Bussy-le-Grand: Rue de la Montagne


Sur l'édifice roman du XIIe s. sont venus se greffer aux XVIe et XVIIe siècle, un nouveau choeur et transept coiffé d'une coupole. A noter les stalles et des chapiteaux intéressants.
Ouv. du ler jan. au 31 déc. Entrée libre



Flavigny-sur-Ozerain: 
de la véloroute du canal de Bourgogne à Favigny



Carte Google MAPS




Flavigny-sur-Ozerain

Petit village Bourguigon classé parmi les 100 plus beaux villages de France, est un village à découvrir.
Conservant de nombreux vestiges de sa longue histoire, si son histoire commança
après le siège d'Alésia, Flavinius, vétéran romain et général de Jules César, y  fonda une colonie où s'établir commerçants, artisans, et établissements agricoles, l’histoire du village commence véritablement au VIIIe siècle, date à laquelle une abbaye bénédictine y est fondée. Le pèlerinage de Sainte-Reine fut longtemps la principale activité du village. Reine jeune chrétienne d’Alésia martyrisée par le général romain Olibrius pour avoir refusé de l’épouser. La crypte où les reliques de sainte Reine ont longtemps été entreposées se visite.
L'abbatiale Saint-Pierre abrite  la seule fabrique d'anis, la Maison Troubat, la technique de fabrication auraient été mise au point par les Ursulines, installées à Flavigny au XVIIe siècle
le patrimoine architectural de Flavigny-Sur-Ozerain est très riche, avec ses places, ses ruelles qui serpentent au milieu des maisons du Moyen Âge et de la Renaissance . Certaines maisons ont gardé les tourelles d’escalier, synonymes à l’époque de la réussite sociale de ses propriétaires. La cité de FLAVIGNY est particulièrement intéressante, car son histoire propre offre un résumé de celle de la région tout entière

 Suite...  
  ou    retour carte Î


Voir le plan


Carte Google Maps





Tout ce qui est à voir et à faire dans notre coin de Bourgogne

Retour Bienvenue en Bourgogne




les loisirs-plein air

Les incontournables

Châteaux et abbayes

véloroute canal de Bourgogne

Nos hébergements en gîtes pour avoir le plaisir de vous recevoir
Gîte  4 personnes  +  2

Gîte 2/4 personnes

La loge du Huchier
 




Quelque soit votre moyen de locomotion, voiture, train, vélo, marche .....  nous vous proposons des circuits touristiques adaptés afin de découvrir dans les meilleures conditions notre coin de Bourgogne.