Pour vos vacances et vos séjours touristiques en France, soyez les biens venus dans l'un de nos gîtes en Bourgogne


Le tour de Bourgogne à vélo
de la véloroute du canal de Bourgogne à Montréal


Le prieuré de Vausse (XIIIe siècle)
le prieuré de Vausse
Au coeur de la forêt Saint-Jean, près de Châtel-Gérard, le prieuré de Vausse situé en milieux de parcours est permet une halte et même une visite du monument. Au XIIe siècle , Anséric VI de Montréal décida d'ériger ce prieuré qui ne fut construit qu'au XIIIe siècle. Le fondateur et son épouse sont inhumés dans la nef de l'église. Appartenant à l'Ordre du Val des Choues, il fut occupé par une communauté religieuse composée de moines cisterciens, dirigés par un prieur. En 1791, le prieuré, devenu bien national, est acheté par Adrien-Joseph Dumortier,qui va y installer une faïencerie. En 1816, Nicolas-Edme Petit devint le propriétaire de Vausse. Depuis, le prieuré est demeuré la propriété de la même famille. Aujourd'hui l'association Vausse Animation a donné une autre vie à ce monument grâce à l'organisation d'expositions et de soirées musicales et théâtrales.


Thizy

Le château fort, dont la fonction première fut un prieuré qui accueillit les abbés de Moutier St-Jean,remonte à la fin du XIIe siècle . Il est fortifié au XIIIe siècle pour protéger les populations. Après les invasions des Anglais,puis le passage des Armagnacs et des Ecorcheurs, le pays qui avait été mis à feu et à sang, le château était ruiné. Restauré au XVe siècle, il eut à subir par la suite les guerres de religion.
En été, les visiteurs peuvent profiter du travail de Michel Roetzer exposé dans la cour du château. Tailleur de pierre et sculpteur dans la grande tradition de Bourgogne il est connu et reconnu pour avoir rendu son âme au château de Thizy . Son travail est  inscrit à l’inventaire des métiers d’art rares de l’UNESCO

Montréal  ( Mont-Royal, Mont-Regalis ou Mont-Regus)

Une étape incontournable, ce petit village médiéval d’à peine 200 âmes séduit par son architecture. En partant de la porte “d’en bas ”, le village se découvre en remontant la Grande-rue grimpant vers la collégiale. Les rues pavées et ses maisons de pierres des XIVes, XVe et XVIe siècles, témoignent du riche passé de la cité. La porte « d’en haut » franchie, la collégiale Notre-Dame de l’Assomption trône au sommet de la colline et offre une vue imprenable sur les paysages de l’Avallonnais.

  

La légende dit qu'au VIe siècle la Reine mérovingienne Brunehaut et son petit-fils Thierry établirent leur résidence en ces lieux.
Mais l'histoire aura surtout retenu que ce bourg fut le fief des Anséric, puissants seigneurs,qui régnèrent sur la région au début du second millénaire. Au sommet de la butte, se dresse la collégiale, construite au début du XIIe siècle à cette époque elle faisait face au château qui a aujourd'hui disparu. Le village a conservé en grande partie son caractère médiéval avec ses maisons du XIVe au XVIIe siècle. Les deux plus anciennes possèdent un auvent typiquement bourguignon, soutenu par un pilier en encorbellement. La place forte de Montréal se composait de trois enceintes, les portes du bas et du haut faisaient partie de la première enceinte.

La collégiale (classé monument historique)



Construite par Ancéric III vers 1150 et restaurée par Violet le Duc vers 1860. Le portail en plein cintre de la collégiale est un beau spécimen de l'art roman Bourguignon fleuri, la rosace qui surmonte ce portail est l'une des plus anciennes existant encore en France. La tribune supportée par une fine colonne double et de beaux encorbellements mérite une attention particulière. De magnifiques stalles attribuées aux frères Rigolley de Nuits-sur-Armançon furent réalisées en 1522 , financées par François 1er lors de sa visite à Montréal en 1521 pour présider les États de Bourgogne, représentent des scènes de l'ancien et du Nouveau Testament ainsi que des allégories.
Le prieuré St-Bernard
Sur la place du village se dresse l’ancien prieuré St-Bernard, fondé au XIe siècle, au XVIe siècle, il est transformé en hôpital, aujourd'hui il ne subsiste que la Chapelle romane.


de la véloroute du canal de Bourgogne de Nuits à Montréal



La bourgogne à vélo

Le tour de Bourgogne à vélo, empruntant les voies vertes et chemins de halage et autour de la véloroute du canal de Bourgogne jusqu'à Montréal









Tout ce qui est à voir et à faire dans notre coin de Bourgogne

Retour Bienvenue en Bourgogne




les loisirs-plein air

Les incontournables

Châteaux et abbayes

véloroute canal de Bourgogne

Nos hébergements en gîtes pour avoir le plaisir de vous recevoir

Gîte d'Ancy 3 épis pour 4 personnes

le gite d'Ancy à Ancy-le-Franc



Gîte La Loge du Huchier
3 épis2 personnes + 2

Gite la Loge du Huchier

Gîte 3 épis, pour 4 personnes, cette maison de vacances est située dans un village de Bourgogne avec tous commerces.
Le jardin est clos : Tonnelle avec table et fauteuil de jardin, bains de soleil, barbecue, vous pourrez y garer votre voiture.
Sous abri, un ping-pong et un terrain de pétanque ; vous disposez également d'un atelier équipé pour jeux et activités manuelles pour petits et grands.

Gîte 3 épis, pour 2/4 personnes, cette maison de vacances et son équipement et son confort vous offrent tous le nécessaire pour vous permettre de passer un agréable moment.
Vous disposez également d'un espace fermé avec un salon de jardin et parasol chauffant, un barbecue électrique, une table de ping-pong, et un garage pour voiture et vélos.